ChamploO

Photographie : P. Montavon
Photographie : P. Montavon

La Cie ChamploO (association On the Good Foot) a été créée en 2019 à Bienne. Branca Scheidegger et Rafael Smadja en assurent conjointement la direction artistique. Leurs projets mettent la danse au contact d’autres arts et, bien souvent, la libèrent de l’espace scénique. Arts du cirque, arts de rue, la Cie ChamploO met la danse au contact d’autres arts, la dépayse.

En parallèle de son travail chorégraphique, la compagnie est engagée dans la médiation culturelle et l’organisation d’évènement de danse pour la ville de Bienne et sur le territoire Suisse (STYLIZE de Zurich / BOUNCE de Bern / PROJET X de Bienne / JAZZ danse adulte à Bienne ).

Créations en cours / dernière création

NALC

Première le 13 janvier 2021, Festival les Chorégraphiques – Vevey (CH)

NALC naît grâce à la commande d’Olivia Marinoni pour  festival Zurichois BreakThrough. La première étape de travail y est présentée lors de l’édition 2019 et la première aura lieu en janvier 2021 grâce au précieux soutien du festival Les Chorégraphiques produit par Jasmine Morand et son équipe. ​

Dans NALC, six interprètes se mêlent, s’accordent, se superposent, se contredisent, s’harmonisent…  Iels forment un clan qui met en mouvement cette métaphore « des milles possibles »  et se joue des codes chorégraphiques.

Violent, hypnotique, doux… les comportements varient au rythment des relations qui se nouent et se dénouent continuellement.  La musique contrôle un décor en mutation constante. Les danseurs l’habitent pleinement, le traverse, le subissent ou le déforme.

Je viens de partir​

Trio tout terrain pour 2 danseurs, 1 musicien vocal, 1 long banc et 1 enceinte. 30 minutes (si le banc fonctionne !)
Inspiré d’un sketch du célèbre humoriste suisse Massimo Rocchi, ce titre évoque un passé récent, un contre-courant spatial et temporel, une contradiction mouvementée . La pièce met en lumière ces infimes moments qui séparent le passé du présent et le présent du futur, à travers l’improbable rencontre de deux danseurs, d’un musicien vocal, d’une enceinte et d’un banc.

Dans un environnement qui oscille entre le chaos et l’harmonie, les protagonistes se cherchent, se croisent, se manquent, se rencontrent, s’échappent. Entre l’inaudible, l’invisible, le raté et l’inconfort surviennent des instants d’écoute et de synchronisation parfaite.

Entre absurdité et réalisme, ce spectacle approche son public en dehors de l’habituelle boîte noire. La pièce est créée pour les espaces publics, les écoles, les parcs, les musées.