Compagnie des Marmots

La Compagnie des Marmots a été fondée en 2019 à Genève. Sa direction artistique est assurée par Marius Barthaux, jeune chorégraphe et danseur formé à la Manufacture-HES-SO, et artiste associé de L’Abri (2018-2019), lieu consacré à la jeune création (Genève).

La Compagnie travaille en lien étroit avec le Collectif OUINCH OUINCH, quatuor formé à l’origine par Marius Barthaux, Karine Dahouindji, Simon Crettol et Nicolas Fernando Mayorga Ramirez, alors étudiant·e·s à la Manufacture-HES-SO (promotion 2015-2018 du Bachelor en danse). Pendant ces trois années, leur amitié et leur complicité dans la danse les ont incité·e·s à créer ensemble.

C’est ainsi qu’une première pièce collective est née, à la fois transdisciplinaire et expérimentale, Mon Luga. La création de deux autres pièces lui a fait suite : Molecutrio, présentée aux Quarts d’heure de Sévelin 2018, sélectionnée pour la tournée Tanzfaktor 2020, et Happy Hype, pièce immersive jouée pendant la Fête de la danse 2019 et sélectionnée pour les Swiss Dance Days 2020 et tourne depuis dans différents festivals en Suisse et en Allemagne.

Créations en cours / dernière création

Molecutrio

Sélection Tanzfaktor 2020

Le projet de Molecutrio a été initié fin 2017. Il est né de la rencontre de trois pièces pour solistes créées cette année-là. Les personnages de ces solos ont été rassemblés sur une même scène : il s’agissait d’imaginer leur rencontre, leurs interactions.

Molecutrio interroge les notions de cycle et d’évolution dans une danse du Temps sensuelle, une course-poursuite hallucinée et sans parole, où le Passé, le Présent et le Futur s’entrechoquent dans une atmosphère lounge de bar… ou de fin du Monde.

Photographie : Ph. Weissbrodt

Happy Hype

La performance HAPPY HYPE, inspirée d’une pratique issue de la culture du Krump, met en scène 4 danseur·se·s et une DJ qui inventent une danse utopique, universelle mais située temporellement par la musique qui l’accompagne.

DJ Mulah diffuse des morceaux de musique issus des cultures afro et Hip-Hop et les danseurs forment un cercle devant elle pour danser. Iels s’inspirent de danses traditionnelles européennes, mêlées à des danses plus contemporaines de club : la trap, le voguing, le duty wine notamment.

L’espace du club, de la boîte de nuit, concatène ainsi les dimensions du rite et de la fête.